Gothic SENEBRUS

Lieu de passage entre Tlön et Urbicande...

05 mai 2009

Grippe mexicaine

«Quand j'ai entendu parler des épidémies pour la première fois, on appelait encore ça la "Rage Africaine". J'ai tout de suite flairé le coup du siècle. Je n'oublierai jamais ce reportage, là, celui sur l'épidémie du Cap. A peine dix minutes de film et une heure entière de spéculations sur ce qui se passerait si le virus se propageait en Amérique. Loué soit le journal télévisé! Trente secondes plus tard, j'étais au téléphone.

«J'ai appelé la crème, les meilleurs des meilleurs. Ils avaient tous vu le même reportage. C'est moi qui ai eu l'idée du vaccin en premier. Un vaccin, un vrai vaccin antirabique. Dieu merci, il n'existe aucun médicament contre la rage. Un médicament, les gens l'achètent quand ils se croient malades, mais un vaccin... Un vaccin, c'est préventif! Les gens allaient en prendre tant qu'ils continueraient à flipper.

[...]

«Qui aurait cru que ça irait jusque-là? Vous savez à quel point les gens flippent en pensant aux nouvelles maladies... Nom de Dieu, à les entendre, on croirait que la Mort Noire déferle sur le monde tous les trois mois... Ebola, SRAS, grippe aviaire. Vous avez une idée du nombre de personnes qui se font du blé en exploitant cette peur? Et merde, moi j'ai empoché mon premier million en vendant des pilules antiradiations parfaitement inutiles à l'époque de la grande peur des "bombes sales".»

(Extraits du témoignage de Breckinridge "Breck" Scott, Vostok Station (Antarctique))*


Nous y sommes, préparez les armes et tous aux abris :

On sait ce qui se passe 28 jours plus tard**

28d_1

28d_2


et 28 semaines plus tard***


28w_3

«Et puis, ils sont arrivés, ils sont sortis de la fumée comme un foutu cauchemar de môme... Certains fumaient, d'autres brûlaient encore... Quelques-uns marchaient, rampaient... Rampaient sur leur ventre arraché... Il en restait à peu près un sur vingt encore capable de bouger, ce qui faisait... Merde! Encore quelques milliers! Et derrière eux, implacables, tenaces, réguliers, les millions que la frappe aérienne n'avaient même pas touchés!»

(Extraits du témoignage de Breckinridge "Breck" Scott, Vostok Station (Antarctique))*


wwz

*World war Z : une histoire orale de la Guerre des zombies / Max Brooks ; traduit de l'anglais par Patrick Imbert. -

Paris : Calmann-Lévy, 2009 . - 428 p. : couv. ill. ; 24 cm. - (Interstices).

. - Trad. de  : World war Z
ISBN 978-2-7021-3973-8 (br.)

**Danny Boyle (2002)

***Juan Carlos Fresnadillo (2007)

Posté par El_666 à 13:13 - 999_lE - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire